Marlyne Blaquart, née en 1971 à Paris, diplômée de l’école des beaux-arts d’Orléans en 1997 (Institut d’Arts Visuels d’Orléans, DNSEP), a longtemps voyagé et dessiné dans le Sud asiatique, particulièrement en Inde de 2000 à 2014 (Uttar Pradesh, Madhya Pradesh, Rajasthan et Inde du Sud) ; elle vit et travaille aujourd’hui à Cordes et sur l’île de Ré.
Pendant une dizaine d’années, elle a réalisé des dessins sur le thème de l’Étreinte, essentiellement des monotypes, afin d’expérimenter les nuances du gris, la finesse, souplesse et variété de la ligne.
Après la naissance de sa fille en 2006, elle imagina des personnages inspirés de ses voyages, de la poésie propre à l’enfance, de la lecture de haïkus, s’attachant au traitement de la couleur dans des monotypes peints à l’huile.
À la fin de 2015, elle étudia de nouveau des modèles (série de fruits, monotype), puis peignit diverses compositions d’après nature (huile sur toile).
Marlyne Blaquart se consacra par la suite à des dessins sur le motif (en noir et blanc ou en couleur : crayon aquarellable, encre) et à des peintures de paysages (huile sur toile, huile sur papier).

Elle décrit ainsi son ambition artistique :
« Je voudrais saisir certaine harmonie secrète dans l’apparence du monde. Des œuvres de l’Époque moderne me guident : la peinture d’intérieur flamande du Siècle d’or, qui représente quiétude et concentration ; la peinture française de paysage du XVIIe siècle, vision équilibrée de l’étendue ; la peinture néoclassique nordique, à la sereine lumière blanche ; les études peintes par Pierre-Henri de Valenciennes, sensuelles et variées. »

Publication :
Revue Conférence, n°46, printemps 2018 (www.revue-conférence.com)